Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.

Publié le 14 Avril 2017

45, bis avenue de la Belle Gabrielle, Paris 75012.

45, bis avenue de la Belle Gabrielle, Paris 75012.

Wouah ! Quelle découverte ! Un Jardin mystérieux caché dans la partie la plus orientale du Jardin de Vincennes. J'en avais entendu parler. Au XIX siècle il servait de Jardin Botanique pour les colonies.

Sous les nombreuses serres les chercheurs étudiaient les plantes de contrées lointaines. Ensuite il s'est enrichi de pavillons construits pour l'exposition coloniale de 1907. 

 Et puis il est resté fermé au public très longtemps avant que la mairie de Paris achète le terrain et desside de l'ouvrir à nouveau en 2004. Rien n'a été touché pour que le mystère perdure.

Accès

RER A Nogent sur Marne (ligne A - direction Boissy-Saint-Léger - La Varenne) puis 10 minutes à pied.

Jours d’ouverture

Ouvert tous les jours. De 9h30 à 20 h.

gratuit

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Jardin_tropical_de_Paris

Ce Jardin est une sorte de petite jungle. La ville de Paris a décidé de le laisser à l'état sauvage. J'ai adoré me perdre dans les allées pour y découvrir au détour d'un chemin ou après avoir enjambé un petit pont, des décors d'un autre temps.

Et pour commencer passons la Porte de l'ancien village indochinois.

Porte chinoise.
Porte chinoise.
Porte chinoise.
Porte chinoise.

Porte chinoise.

En 1907 ce Jardin tropical a accueilli l'exposition coloniale. Les pavillons montraient toutes les informations pour partir dans les colonies. Chaque pavillon accueillait les visiteur dans des cafés coloniaux où leurs était servit des mets de ces lointaines contrées.

Ce sont ces différents monuments abandonnés que je découvre, cachés dans une jungle touffue.

L'exposition coloniale de 1907.
L'exposition coloniale de 1907.
L'exposition coloniale de 1907.
L'exposition coloniale de 1907.
L'exposition coloniale de 1907.

L'exposition coloniale de 1907.

Dans les allées du Parc je découvre les pavillons. D'un côté les pavillons des colonies d'Afrique, de l'autre les colonies d'Asie. La plupart sont en ruine malheureusement comme le Pavillon du Congo, totalement carbonisé par un incendie et à l'état de ruine.

Un peu plus loin le pavillon de Guyane.

Pavillon de Guyane.
Pavillon de Guyane.
Pavillon de Guyane.

Pavillon de Guyane.

Pavillon de la Tunisie.

Pavillon de la Tunisie.

Le pavillon du Congo.

Le pavillon du Congo.

Le pavillon du Congo et le quiosque de La Réunion.
Le pavillon du Congo et le quiosque de La Réunion.

Le pavillon du Congo et le quiosque de La Réunion.

Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.

Pour la partie du Jardin consacré aux colonies asiatiques, on trouve des monuments mieux conservés.

La maison cochinchinoise.
La maison cochinchinoise.
La maison cochinchinoise.

La maison cochinchinoise.

 

Portique d'inspiration vietnamienne.

Portique d'inspiration vietnamienne.

L'urne funéraire.

L'urne funéraire.

La pagode indochinoise.
La pagode indochinoise.
La pagode indochinoise.

La pagode indochinoise.

Le Pavillon de l'Indochine.
Le Pavillon de l'Indochine.
Le Pavillon de l'Indochine.

Le Pavillon de l'Indochine.

Pont Kmer.

Pont Kmer.

Le jardin tropical compte également plusieurs monuments aux morts à la mémoire des soldats de France d'outre-mer tués pendant la Première Guerre mondiale :

Monument aux indochinois chrétiens morts pour la France.

Monument aux indochinois chrétiens morts pour la France.

Monument aux soldats noirs morts pour la France.

Monument aux soldats noirs morts pour la France.

En passant sur un pont, je découvre l'angle sud-ouest du jardin, occupé par des serres, construites entre 1899 et 1972[2].

Une petite serre, la serre du Dahomey, est située à l'intérieur du jardin, près du pavillon de l'Indochine. Cinq statues, provenant du monument à la gloire de l'expansion coloniale française de Jean-Baptiste Belloc, sont entreposées à même le sol, sur la végétation, près de l'entrée.

Pont Tonkinois.
Pont Tonkinois.

Pont Tonkinois.

Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.

V'île fertile. Agriculture urbaine.

http://www.vilefertile.paris

Au détour d'un chemin, suivant les toits des serres du XIX siècle, je trouve un grand espace où une association d'agriculture bio s'est installée. 

Je discute avec le maître de ce lieu qui m'explique qu'il fait pousser des légumes pour pouvoir récolter des graines bio et faire une collection unique de graines de légumes anciens, disparus ou pas. Chaque week-end il vend sa récolte sur place et je compte bien aller y acheter quelques légumes bio. 

 

Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.

Ma visite du Jardin est presque finie, au détour d'un bâtiment j'observe de près une petite expo d'affiches racontant l'histoire du Jardin. L'ouest du site est occupé par le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, institut spécialisé dans la recherche agronomique appliquée aux régions chaudes.

Ces bâtiments, mieux préservés, sont consacrés à la recherche et à l'enseignement.

Le site héberge plusieurs laboratoires de recherche dont le CIRED (Centre international de recherche sur l'environnement et le développement), le CEDIMES et l'IEDES.

je fais la rencontre de l'équipe formidable du GRET (professionnels du développement solidaire) et je leur raconte mon projet 

Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.

je fais la rencontre de l'équipe formidable du GRET (professionnels du développement solidaire) et je leur raconte mon projet de monter un parc Écologique en Uruguay. Ils me laissent de la documentation. 

Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.
Jardin d'agronomie Tropicale René Dumont.

Lieu magique, la balade dans ce Jardin t'apportera beaucoup si tu sais regarder avec le cœur : un jardin luxuriant où se perdre, la rencontre de monuments sortis de notre histoire, la visites de serres expérimentales qui côtoient celles du XIX et puis la rencontre de ce jardinier de cultures bio. Pour finir l'échange riche avec ces ONG qui montent des projets à l'autre bout du monde pour nos frères humains.

A toi maintenant de rêver, de découvrir, d'agir. 

Je t'embrasse fort.

Si tu as aimé cet article partage le avec tes amies de cœur.

Et puis rejoins ma communauté d'amies sur ma page Facebook et sur Instagram. 

Rédigé par Design Kati O

Publié dans #Les BALADES de Mademoiselle Kati O, #les JARDINS BOTANIQUES

Repost 0
Commenter cet article

laure M 14/04/2017 15:13

Merci Kati pour cette ballade ... j'ai très envie de découvrir ce lieu !
bisous

Design Kati O 14/04/2017 16:42

On y retourne Quand tu veux !

Besneux Jeanne 14/04/2017 12:57

Très beau jardin! Ça fait du bien d'être à l'extérieur par ce temps! Merci pour cette visite.
Bon weekend de Pâques.

Design Kati O 14/04/2017 13:26

Bonjour Jeanne. Oui ce Jardin est exceptionnel et complètement inconnu du grand public. S'il fait beau ce week-end j'irai voir les Jardin de Saint Cloud car tous les cerisiers du Japon sont en fleurs. C'est une grande fête japonaise à cette époque. Bonne fête de Pâques à toi je t'embrasse. K